VÉRONIQUE, 64 ans - Comment j’ai mis toute ma famille au vert

Pour moi, la campagne c’était vivre en harmonie avec la nature, observer les changements de saisons, respirer un air pur, aller marcher dans les champs quand bon me semble, et surtout voir mes Petits-Enfants faire des galipettes dans l’herbe. Une image bucolique qui a longtemps envahi nos pensées à mon mari et moi-même...

Un jour, alors que nous vivions dans un confortable appartement de la banlieue parisienne, nous avons décidé de tout quitter pour vivre à la campagne.
Ainsi, du jour au lendemain nous étions dans les cartons direction Gourdon, une petite ville qui se situe non loin de Sarlat dans le Lot. Bien que navrés par le fait de quitter notre proximité avec Paris, ses musées, ses théâtres, nous étions animés par la volonté de nous éloigner du bruit, du métro, de l’agressivité des automobilistes, et de la pollution.

Et, dès notre arrivée, nous furent séduit par l’espace, le calme et la gentillesse des gens qui nous entourent. Petit à petit nous avons pris de nouvelles habitudes. D’abord, nous avons changé notre alimentation.
Nous avons construit un grand potager dans le jardin, et commencé à nous nourrir plus que de fruits et légumes de saison. Pour les tâches ménagères de la maison, nous sommes mis à acheter des produits d’entretiens naturels, écologiques et biodégradables.
Récemment, j’ai appris qu’on pouvait fabriquer ces produits soi-même, ce que j’envisage de faire très prochainement !

Depuis que nous avons déménagé, nous voyons curieusement beaucoup plus régulièrement nos Petits-Enfants. D’après leurs parents, ils insistent toujours pour nous rendre visite dans le “gîte magique”. Pour eux, nous avons créé une micro ferme composée de : 5 poules, 2 lapins, et une petites chèvre.
Je peux vous dire qu’il n’y a pas que mes petits qui sont heureux d’aller chercher de bons oeufs frais le matin, et que je me réjouis tout autant d’y tremper une délicieuse mouillette.”

Article précédentLa cuisine me permet de passer de bons moments en famille
Accueil
Article suivantMa passion pour la cuisine, ma fille en a fait son métier